Vivre ensemble

Si seulement le respect des uns et des autres pouvait être naturel, inné. Malheureusement c’est utopique. Il est donc nécessaire, en démocratie, de fixer un cadre légal définissant les grands principes, les droits et les devoirs pour parvenir à un vivre ensemble harmonieux.

C’est la mission de nos élus qui doivent faire preuve de cohérence et de détermination pour protéger notre société. Lorsque nos politiques ne remplissent pas leur mission, c’est au peuple de prendre ses responsabilités, d’agir souverainement.

C’est pourquoi j’ai répondu à l’invitation à rejoindre le comité romand qui demande l’interdiction de se masquer le visage dans l’espace public. Une évidence pour moi mais aussi pour le Rassemblement Citoyen Valais, une formation politique non-partisane et laïque.

Mais pourquoi est-il nécessaire d’agir sur ce plan ? Tout d’abord par respect pour toutes les femmes, hommes, adolescents et enfants qui doivent pouvoir vivre en s’affichant librement sur notre territoire. Mais pas seulement. Alors que le politique tergiverse et se détourne de ce thème, il est temps de prendre les commandes car cette problématique a aussi des impacts sur notre sécurité.

Quasi chaque semaine, des hooligans masqués défient les forces de l’ordre et s’imposent sur la voie publique. Des casseurs dissimulent leur visage lors de manifestations, créent un danger pour la collectivité et d’importants dommages. C’est pourquoi il faut fixer les règles et définir les sanctions. Aucune religion ne devrait imposer à des gens de se cacher, de vivre dans l’ombre. Aucune société ne devrait tolérer que des individus se masquent le visage pour semer le désordre. N’attendons pas que la situation se dégrade comme dans certains pays voisins.

Une base constitutionnelle et légale est nécessaire pour défendre la liberté et lutter contre les délinquants masqués. Face à une problématique qui est globale, il faut une réponse globale au niveau fédéral. Reporter cette responsabilité sur les cantons n’est pas sérieux. La Suisse, pays de liberté, doit montrer l’exemple.

Jean-Marie Bornet
Co-président du Rassemblement
Citoyen Valais
Ancien chef communication & prévention, Police cantonale valaisanne

Consultez notre page Facebook :